MISSION

Le service de police de Pikogan s'assure de maintenir la paix, l'ordre et la sécurité publique sur le territoire de la communauté. Les policiers effectuent des patrouilles, des enquêtes, de la surveillance, des recherches, de la prévention ainsi que d'autres activités, et ce, afin de prévenir le crime et d'emmener en justice les auteurs d'infractions. De plus, les policiers s'assurent d'offrir aux habitants de la communauté une aide constante en ce qui a trait à tous les problèmes juridiques ou criminels.

AUTRES SERVICES

Le service de police effectue aussi de la prévention auprès de la communauté concernant divers sujets tels que :

  • Le vandalisme;
  • La consommation de drogues et d'alcool;
  • La sécurité routière;
  • La sécurité concernant les sièges d'auto pour bébé;
  • La sécurité piétonnière;
  • L'alcool au volant;
  • La violence de toute sorte.

LES PARTENAIRES

Le service de police travaille conjointement avec la GRC et la Sûreté du Québec afin de toujours offrir un service pertinent et à la fine pointe.

La police au service de Pikogan depuis 25 ans

Police Pikogan voit à la sécurité et à la prévention de sa communauté depuis 25 ans. L'anniversaire a été souligné le 20 juin en présence d'anciens membres du corps policier et de la population.Police Pikogan a été créé le 1er janvier 1996 par le Conseil de la Première Nation Abitibiwinni, qui souhaitait à l'époque un service plus adapté aux besoins de la communauté desservie jusqu'alors par le Conseil de police amérindienne.

Le service a été encadré par la Sûreté du Québec pendant une période de transition de cinq ans. Bien qu'il soit entièrement autonome depuis 2001, il demande encore l'assistance du corps policier provincial quand une affaire dépasse ses capacités, ses ressources humaines ou son expertise d'enquête.

«Au fil des ans, les agents apprennent à connaître les membres de la communauté, et bien souvent, ils travaillent en collaboration avec eux pour trouver des solutions aux problèmes au lieu de travailler uniquement en répression. Une approche adaptée aux besoins et à la réalité des résidents de Pikogan est essentielle», affirme Françoise Ruperthouse, conseillère responsable de la sécurité publique.

Une expérience enrichissante

Police Pikogan a aussi servi de tremplin pour au moins cinq membres de la communauté. Carlos Kistabish et Terry Rankin, de la SQ, Shan Kistabish et Shawn Rankin, de la police Eeyou-Eenou, et Stéphane Kistabish, agent de services correctionnels, ont tous fait leurs premières armes à Pikogan.

Se sentir en sécurité

Publicité - Lire la suite de l'article ci-dessous
 

Pour le chef de Pikogan David Kistabish et son conseil, il était important de souligner et partager cet événement avec les membres de la communauté.

«De par leurs actions, ils démontrent une image positive du rôle des policiers et développement un lien de confiance avec la population. C'est grâce à ces relations harmonieuses que la population se sent en confiance et en sécurité à Pikogan», déclare-t-il dans un communiqué.

Un service régional?

S'il souhaite toujours développer ses services et augmenter ses effectifs, Police Pikogan admet réfléchir avec d'autres corps policiers autochtones sur la possibilité de régionaliser les services de police algonquins. Cette avenue pourrait réduire le roulement de personnel et offrir un plan de carrière plus intéressant aux policiers en place.

 

Source : Martin Guindon, journaliste de l'Écho/Le citoyen (2 juillet 2016)

1,2 M$ pour les services de police autochtones de la région

lundi 11 juin 2018 08:30 (il y a 4 ans)

Police: annonce accueillie avec réserve à Pikogan

lundi 15 janvier 2018 00:00 (il y a 5 ans)

Le Service de police de Pikogan se dit sous-financé

jeudi 14 décembre 2017 00:00 (il y a 5 ans)

Plus de 20 ans à protéger la population de Pikogan

dimanche 28 juin 2015 04:00 (il y a 7 ans)

Pikogan mieux outillée contre le crime organisé

lundi 27 juillet 2015 04:00 (il y a 7 ans)

La police au service de Pikogan depuis 20 ans

samedi 2 juillet 2016 04:00 (il y a 6 ans)

Un trafiquant de Pikogan écope de 18 mois de prison

vendredi 21 octobre 2016 04:00 (il y a 6 ans)

Pikogan expulse un présumé trafiquant

vendredi 10 mars 2017 05:00 (il y a 6 ans)

«Les vendeurs de drogues n'ont pas leur place à Pikogan»

mardi 14 mars 2017 04:00 (il y a 6 ans)

SERVICE DE POLICE

215, rue Hector Polson
Pikogan, Québec
J9T 3A3
police@pikogan.com
819 732-4411
819 732-4121

Suivez-nous sur

 
©2022 Conseil de la Première Nation Abitibiwinni • Contactez-nous • Catégories • Plan du site • Propulsé par GNAK.CA
Retour
Partager