7e Sommet jeunesse des Premières Nations à Pikogan un succès!

20 août 2019

20 août 2019

La communauté Abitibiwinni accueille fièrement le 7e Sommet de Réseau jeunesse des Premières Nations qui a eu lieu du 16 au 18 août 2019. L’objectif principal de cet évènement suscite l’engagement des jeunes Autochtones âgés de 15 à 35 ans dans les communautés et les milieux urbains. C’est l’occasion de leur démontrer l’importance de s’impliquer, de se mobiliser, de se structurer et de devenir des agents de changement au bénéfice des jeunes des Premières Nations.

Une participation satisfaisante.

Comme vous le savez, la jeunesse représente la majorité de la population au sein des Premières Nations. L’avenir et la santé de chaque Nation dépendent donc de leur bien-être et de leur santé. Plus de 80 jeunes de 15 à 35 ans de 19 communautés différentes tels que ; Pessamit, Manawan, Uashat mak Maliotenam, Pikogan, Lac Simon, Mashteuiatsh, Wendake, Kahnawake, etc. ont participé au Sommet Réseau jeunesse.

« Qu’est-ce que tu espères le plus pour l’avenir de Réseau jeunesse des Premières Nations et pour les jeunes qui ont participé au Sommet? »

« J’espère que les jeunes participeront en plus grand nombre et qu’ils  comprennent c’est quoi le Réseau jeunesse. Parce que nous sommes venus ici pour les écouter et pour savoir c’est quoi qu’ils ont besoin et l’emmener à la table des Chefs. » - Jemmy Etchaquan de Manawan ancienne porte-parole du Réseau jeunesse des Premières Nations.

Cet évènement se veut d’abord un lieu de partage et de célébration de nos valeurs et de notre capacité de mettre en commun nos forces pour cheminer dans le développement des capacités de l’expression du potentiel des jeunes leaders d’aujourd’hui. La mobilisation vers la santé et le mieux-être, l’action vers le changement et la préservation de nos cultures sont à l’honneur cette année.

Le politicien et Chef de l’APNQL, Ghislain Picard avec une approche pour prioriser les jeunes

« Pour toi comment ça t’aide (côté politique) le réseau jeunesse en tant que chef de l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL) »

« Le défi pour nous c’est de ne pas faire en sorte que les jeunes et leurs enjeux soit uniquement prétexte. Et comment faire en sorte d’être vraiment à l’écoute parce que moi ce que j’apprends dans mon cheminement c’est qu’on fait beaucoup références qu’on travaille aujourd’hui pour les 7 prochaines générations, mais en réalité on travaille pour toutes les générations qui vont nous suivre. » - Ghislain Picard, Chef de l’Assemblée des Premières Nations Québec Labrador

Cette année, le Réseau jeunesse des Premières Nations Québec-Labrador (RJPNQL) et la communauté Abitibiwinni ont préparé 3 jours de formations, conférences et activités pour les aider à développer les différentes compétences requises pour devenir des leaders de leur communauté.

Plusieurs ateliers et conférences étaient au rendez-vous pour les jeunes cette fin de semaine dont le conférencier Roger Vachon, lui qui a participé à plusieurs triathlons à travers le Canada. Les participants avaient l’occasion de développer un projet en équipe et de monter un kiosque pour le présenter devant les juges. Le conférencier motivateur en Leadership politique, Rollin Baldhead a donné une conférence inspirante pour les jeunes présents lors du Sommet.

La communauté de Pikogan fier de la tenue du 7e Sommet Réseau jeunesse chez eux

 « Qu’est ce qui est le plus gratifiant pour toi et qui te rend le plus fier avec le Sommet Réseau jeunesse des Premières Nations en fin de semaine? »

« C’est de voir la mobilisation des autres communautés de différentes Nations qui sont venues ici à Pikogan pour se rassembler. C’est ça qui me rend vraiment fier! Et de voir l’équipe du centre de santé de Pikogan & Réseau jeunesse qui s’est mobilisé pour que cet évènement soit un succès! » - David Kistabish, Chef de la Première Nation Abitibiwinni

La ministre responsable des Affaires Autochtones, Sylvie d’Amours a à cœur de les soutenir les jeunes en misant sur leurs priorités. «Il est inspirant d’être témoin de l’engagement des représentantes et représentants jeunesse des Premières Nations. » Dit-elle.

Le Réseau jeunesse tenait beaucoup à ce que le 7e Sommet se tient à Pikogan. L’évènement a fait passage chez les Atikamekw et Innus, mais jamais en terre algonquine. La communauté est fière de son implication et espère plus de rassemblements de ce genre pourrait se dérouler chez nous.

 

 

Jérémie Kistabish
Agent de communication & attaché politique
Conseil de la Première Nation Abitibiwinni

©2020 Conseil de la Première Nation Abitibiwinni • Contactez-nous • Catégories • Plan du site • Propulsé par GNAK.CA
Retour
Partager