Les membres de la communauté de Pikogan peuvent désormais devenir propriétaires

20 octobre 2018

Les membres de la Première Nation Abitibiwinni pourront désormais devenir propriétaires. Ils pourront acheter, rénover ou vendre leur maison comme l'ensemble des Canadiens. Le Conseil de la Première Nation Abitibiwinni a adopté une Politique sur l'accès à la propriété privée. Depuis la création de Pikogan, le conseil de bande est propriétaire de plus de 160 logements locatifs et assure la rénovation de ce parc immobilier.

Avec ces changements, il se dégage de cette responsabilité, mais permet aussi aux membres de répondre à leurs besoins sans avoir à attendre le financement du gouvernement fédéral.

C'est ça qui est le fun, les gens, surtout des jeunes familles qui sont venues cogner ici, n'auront plus besoin d'attendre après le ministère des Affaires indiennes ou la SCHL pour demander d'être propriétaire. L'autonomie... tu peux être fier d'être autonome, fait valoir Bruno Kistabish, vice-chef de Pikogan.

Une personne est déjà devenue propriétaire et d'autres se sont manifestées.

Pour faciliter le financement, le conseil de bande mène un projet pilote avec la Société d'épargne des Autochtones du Canada (SEDAC) afin qu'elle accorde des prêts financiers à ses membres.

Par ailleurs, les revenus provenant de la vente de logements appartenant au conseil de bande serviront à constituer un Fonds de réinvestissement en matière d'habitation.

« Si on vend des maisons, c'est des revenus pour nous. Essentiellement, on veut [amasser des fonds] pour aider les gens à construire des maisons. C'est ça qu'on veut, une société d'habitation pour aider les gens, à l'avenir, à construire dans la communauté. C'est du développement », ajoute M. Kistabish.

Cliquez ici pour lire l'article intégral d'Émilie Parent-Bouchard - Radio-Canada (4 septembre 2018

©2018 Conseil de la Première Nation Abitibiwinni • Contactez-nous • Catégories • Plan du site • Propulsé par GNAK.CA
Retour
Partager