30Nov

Construction d'un hôtel de 36 chambres à Pikogan

Annonce officielle du début des travaux

30 novembre 2017

C’est avec grande fierté que le Conseil de la Première Nation Abitibiwinni, en présence de ses partenaires Affaires Autochtones et du Nord Canada (AANC), le Secrétariat aux Affaires autochtones (SAA) et la Société de crédit commercial autochtone (SOCCA), a officialisé cet après-midi le début des travaux de construction d’un hôtel de 36 chambres sous la bannière de Rodeway Inn by Choice Hotels Canada. Cet investissement majeur de 6,1 M$ créera une vingtaine d’emplois pour les Abitibiwinnik dans la phase de construction et une dizaine d’emplois dans la phase d’opération.


Situé aux abords de la route 109, ce nouvel établissement hôtelier prévoit l’ouverture de ses portes au printemps 2018. Le Rodeway Inn de Pikogan deviendra le seul hôtel dans la MRC d’Abitibi avec une piscine intérieure, ce qui sera un grand avantage pour attirer les jeunes familles. Cette piscine ainsi qu’une salle de conditionnement physique seront accessibles aux membres de la communauté selon un horaire établi en dehors des heures d’achalandage, favorisant ainsi une utilisation agréable pour les résidents de l’hôtel.


Pour le Chef Kistabish, ces 2 compléments offraient une valeur ajoutée au projet de l’hôtel et devenaient incontournables, car cela offrait une retombée positive directe pour les membres de la communauté.

« L’activité physique et les saines habitudes de vie sont des valeurs importantes pour le Conseil et nous espérons que nos membres pourront en bénéficier et ainsi améliorer leur qualité de vie et celles des enfants. »


C’est l’entreprise autochtone Mamu Construction qui agira comme entrepreneur principal dans le projet. La phase de construction prévoit l’embauche d’une vingtaine de travailleurs Abitibiwinnik. Une fois en opération, le Rodeway Inn de Pikogan prévoit l’embauche d’une dizaine d’employés de la communauté.


«Le projet de construction de cet hôtel est en branle depuis 2009, nous sommes très heureux de le voir enfin se concrétiser. C’est une grande source de fierté pour le Conseil et la communauté, car en plus de générer des revenus autonomes, cela favorisera le développement économique d’une éventuelle zone commerciale à Pikogan et permettra une diversification d’emplois pour nos membres. Notre situation géographique sur la route du Nord deviendra sans aucun doute un point d’arrêt intéressant pour les communautés Cries, les Jamésiens et tous les touristes qui voyagent vers le Nord. » termine le Chef de la Première nation Abitibiwinni, David Kistabish.


L’honorable Jane Philpott, ministre des services aux Autochtones pour le gouvernement canadien se réjouit également de cette annonce.

« Je suis très fière que notre gouvernement contribue à la réalisation de ce projet d'hôtel, qui permettra à la Première Nation Abitibiwinni de stimuler sa prospérité économique à long terme. Nul doute que ce projet, qui encourage la création d'emplois à l'échelle locale et la génération de revenus durables, aura un effet bénéfique sur la qualité de vie des membres de la communauté. »


Le ministre responsable des affaires autochtones, Geoffrey Kelley, abonde dans le même sens.

« Le Gouvernement du Québec est heureux de soutenir cette initiative qui aura des retombées majeures dans la communauté algonquine de Pikogan. Je pense notamment aux emplois qui seront créés et à la bonification de l’offre touristique, mais je pense surtout à l’amélioration de la qualité de vie qu’apporteront la salle de conditionnement physique et la piscine communautaire. J’espère que l’accès à ces infrastructures créera un effet d’entrainement au sein des membres de la communauté. »