12Sep

Les Anishnabeg se feront très visibles pendant la tenue du caucus libéral à Val d'Or les 14 et 15 septembre

12 septembre 2017

Les Anishnabe seront très visibles à Val-d’Or, les 14 et 15 septembre, alors que s’y tiendra le caucus présessionnel de l'aile parlementaire libérale. Par cette action réunissant le Conseil tribal de la Nation Asnishnabe et les communautés d’Abitibiwinni, de Lac-Simon, de Lac-Barrière Kitiganik, de Kitigan Zibi, de Timiskaming, de Kitcisakik, de Kebaowek, de Long-Point, et de Wolf Lake, ils comptent rappeler que la rencontre du caucus a bel et bien lieu sur un territoire Anishnabe non-cédé.  

« La députation libérale doit comprendre que la rencontre a lieu sur notre territoire non-cédé, et que le gouvernement a la responsabilité d’engager avec nous une véritable relation de Nation à Nation, une relation d’égal à égal. Elle est révolue l’époque où nous étions un peuple invisible », a déclaré Adrienne Jérôme, Cheffe de Lac-Simon.

« Encore aujourd’hui, nous nous devons de faire reconnaître notre présence sur le territoire. Lorsque des élus du Gouvernement du Québec sont de passage sur notre territoire, il nous paraît inconcevable qu’ils ne prennent pas le temps de venir nous saluer ne serait-ce que par courtoisie. Cette ignorance de notre présence, volontaire ou non doit cesser », a ajouté David Kistabish, Chef d’Abitibiwinni.

Invitation à visiter Lac-Simon

Dans une lettre officielle transmise à la présidente du caucus libéral, Mme Nicole Ménard, et au premier ministre Philippe Couillard, les Chefs Jérôme et Kistabish ont invité les membres du caucus libéral à visiter la communauté de Lac-Simon pendant leur passage en Abitibi.

Que cette visite ait lieu ou non, les Chefs Anishnabe ont la ferme intention de livrer leur message aux membres de la députation libérale et plus particulièrement au premier ministre et aux ministres du gouvernement québécois. Les Chefs et les membres des différentes communautés seront présents à Val-d’Or les 14 et 15 septembre pour faire découvrir à la députation libérale l’existence, l’histoire et les droits de leur Nation et réaffirmer que tout projet sur ce territoire est sujet au « consentement libre, préalable et éclairé » de la Nation Anishnabe. Ils se déplaceront nombreux à leur rencontre pour leur dire : « KWE, MINO PIJAOK ! BIENVENUE ! VOUS ÊTES EN TERRITOIRE ANISHNABE »