27Jun

20 ans de services et de fierté pour Police Pikogan

27 juin 2016

C’est avec une grande fierté que les membres actuels de l’équipe du service de Police Pikogan ainsi que quelques anciens agents se sont réunis le 20 juin dernier avec la communauté pour souligner le 20e anniversaire du service qui assure la sécurité et la prévention auprès de ses membres.  

Avant le 1er janvier 1996, la sécurité de la communauté était assurée par le Conseil de la police amérindienne. Désirant un service de sécurité publique plus adapté aux besoins de la communauté, le Conseil décida de mettre en place son propre service de police qui devint Police Pikogan. Encadré par la Sûreté du Québec pour une période de transition de quatre ans, le service de Police Pikogan est autonome depuis ce temps. Les policiers de Pikogan entretiennent encore aujourd’hui d’excellentes relations et travaillent en étroite collaboration avec la Sûreté du Québec au besoin.   

Passant de trois policiers en 1996 à six policiers en date d’aujourd’hui, Police Pikogan ne cesse de croître et développe ses compétences dans l’objectif d’offrir encore plus de services à la communauté et d’élargir ses mandats de prévention et d’éducation auprès de la population. Depuis sa création, 37 policiers ont porté l’uniforme de Police Pikogan, permettant à ces agents de mieux connaître la culture autochtone et mieux intervenir avec cette clientèle.

« Nous sommes convaincus que ce fut une expérience enrichissante pour eux de travailler au cœur de la communauté. Nous croyons que ce bagage leur a permis d’intervenir de façon plus adaptée avec les autochtones dans leurs emplois suivants à la SQ, au SPVM ou dans d’autres corps de police autochtone. » explique le chef de Police Pikogan, Gerry Mapachee.

Source de fierté pour le Conseil

Pour le Conseil et Françoise Ruperthouse, conseillère responsable de la Sécurité publique, c’est une grande source de fierté d’avoir son propre service de police pour desservir sa communauté.  

« Au fil des ans, les agents apprennent à connaître les membres de la communauté et bien souvent, il travaille en collaboration avec eux pour trouver des solutions aux problèmes au lieu de travailler uniquement en répression. Une approche adaptée aux besoins et à la réalité de résidents de Pikogan est essentielle. »

« C’était important pour le Conseil de souligner et partager cet événement avec les membres de la communauté. L’équipe actuelle offre un service de police de proximité, interagit et s’implique auprès de la jeunesse. De par leurs actions, ils démontrent une image positive du rôle des policiers et développent un lien de confiance avec la population. C’est grâce à ces relations harmonieuses que la population se sent en confiance et en sécurité à Pikogan » mentionne le Chef du Conseil de la Première Nation Abitibiwinni, David Kistabish.

Un service toujours en développement

Police Pikogan désire continuer de développer ses services au cours des prochaines années. En plus de vouloir augmenter ses effectifs, des réflexions sont présentement en cours avec les autres corps de police autochtones afin d’évaluer les possibilités de régionaliser les services de police algonquins. Ce projet pourrait avoir des effets bénéfiques tels que réduire le roulement de personnel et offrir un plan de carrière plus intéressant aux policiers en place.