19Avr

Résultats du 27e Tournoi annuel de hockey et ballon-balai de Pikogan

19 avril 2016

Cette 27e édition a eu lieu du 14 au 18 avril, sur les glaces d'Amos et Saint-Félix-de-Dalquier. En tout, 75 équipes ont pris part à l'événement, pour un total de 950 jeunes dans cinq catégories au ballon sur glace et six catégories au hockey. Pas moins de 1764 personnes ont franchi les tourniquets pendant la fin de semaine, au grand bonheur des organisateurs.

Les équipes de la communauté algonquine de Lac-Simon ont à nouveau dominé au Tournoi de hockey mineur et ballon sur glace de Pikogan, raflant 5 des 9 titres en jeu le week-end dernier à Amos. Tout comme l'an dernier, les formations de Lac-Simon ont tout remporté au ballon sur glace, en plus d'ajouter un titre au hockey. Les Stars ont gagné 4-0 contre Kitcisakik chez les benjamines, alors que les Little Flames l'ont emporté 4-1 sur le Future Renegades de Waskaganish chez les cadettes. Les deux équipes championnes n'ont pas subi la défaite dans le tournoi.

Toujours au ballon sur glace, les Ice Angels ont vaincu Kitcisakik 7-2 en finale midget, alors que Animiki a blanchi une autre équipe du Lac-Simon, les Baby Phat, 2-0, chez les juvéniles.

Pikogan et Rapid Lake

Au hockey, les équipes de Pikogan et Rapid Lake se sont divisé les honneurs, à toutes fins pratiques. Les hôtes du tournoi ont remporté la finale pee-wee 5-2 contre le Thunder de Rapid Lake et la finale midget (pour une deuxième année consécutive) in extremis, en prolongation, 5-4 contre Kitcisakik. Garrett Busum a inscrit le but gagnant pour compléter son tour du chapeau.

Publicité - Lire la suite de l'article ci-dessous
 

Rapid Lake avait quatre équipes dans les finales. Victoires des Eagles 4-3 sur Pikogan chez les novices et des Kings 3-2 en prolongation sur le Maikan de Pikogan dans la catégorie bantam. Les Eagles ont perdu 6-3 contre les Warriors de Lac-Simon en finale atome.

Voyez le site internet du Tournoi de hockey mineur et ballon sur glace de Pikogan pour tous les résultats et les statistiques.

 

Cliquez ici pour lire l'article intégral de Martin Guindon - L'Écho / Le Citoyen (19 avril 2016)