15Déc

Abitibiwinni veut mettre fin à la discrimination et au racisme

Signature de la Déclaration de Val d'Or

15 décembre 2015

Le Conseil de la Première Nation Abitibiwinni est fier d’adhérer à la Déclaration de Val-d’Or et de travailler de concert avec chacun des signataires dans un objectif commun visant à mettre fin à la discrimination et au racisme.


C’est réuni à Val-d’Or que les élus, Chefs et Grand Chef du Grand Conseil de la Nation Cris, de la Nation Anicinape Kitci sakik de Kitcisakik, de la Nation Anishnape du Lac-Simon, de la Première Nation Abitibiwinni de Pikogan et de la Ville de Val-d’Or ont signé aujourd’hui la Déclaration de Val-d’Or dont l’objectif premier est la réconciliation et la collaboration durable des communautés et de leurs membres.


« Par cette déclaration commune, nous tenons à signifier notre engagement pour le maintien de relations harmonieuses avec chacune des communautés avoisinantes, qu’elle soit autochtone ou non. Maintenant que l’abcès est crevé, le temps de la réconciliation est venu et nous devons travailler de concert afin mettre fin au racisme, à la violence et à la discrimination », a déclaré David Kistabish, le Chef d’Abitibiwinni.


La Déclaration de Val-d’Or fait suite aux révélations fracassantes faites par des femmes autochtones lors d’un reportage diffusé à l’émission Enquête de Radio-Canada en octobre dernier. Éprouvé par ces événements, le Conseil d’Abitibiwinni s’est employé depuis à rebâtir les ponts avec les élus de la municipalité de Val-d’Or et n’a ménagé aucun effort afin de réclamer la tenue d’une enquête publique.


« Nous croyons qu’une cohabitation paisible qui favorise les échanges culturels, sociaux et économiques est profitable à l’épanouissement et à la sérénité de chacune des communautés. Nous sommes confiants qu’une telle cohabitation est possible, mais au-delà des mots, il est de la responsabilité de chacun de tendre la main vers l’autre et de focaliser les énergies sur ce qui nous lie plutôt que sur ce qui nous divise. Le temps est maintenant à l’action », a conclu le Chef Kistabish qui souhaite que cette Déclaration ait rapidement des effets concrets.