13Sep

Le développement au coeur des élections à Pikogan

13 septembre 2015

Les aspirants chefs de la Première Nation Abitibiwinni, Lise Kistabish et David Kistabish, placent le développement de Pikogan au cœur des priorités dans leur campagne électorale respective.

Dans la continuité

David Kistabish souhaite apporter une certaine continuité, notamment dans les négociations en cours avec les gouvernements et les mines. «On est sur le point de finaliser plusieurs discussions», insiste-t-il.

Il en est de même pour le développement économique. «On a été un peu vite dans l'annonce de l'hôtel, du restaurant et du centre des congrès. Nous n'étions pas prêts. Nous avons été muets depuis, mais on n'a jamais arrêté de travailler. J'ai repris le dossier en juillet 2014. J'ai dû tout reprendre à zéro, mais tout avance très bien», assure-t-il.

L'entrepreneuriat local

Plutôt que le développement communautaire, c'est-à-dire par le Conseil, Lise Kistabish entend miser davantage sur l'entrepreneuriat, elle qui a fait ses études universitaires dans ce domaine. «Il faut développer l'entrepreneuriat local avec le soutien du Conseil et des programmes qu'on pourrait mettre en place», croit-elle.

Mettre de tels programmes en place et donner à la communauté les moyens de se développer passent par l'obtention de revenus autonomes, selon Lise Kistabish. «Il faut aller chercher des revenus ailleurs qu'auprès des gouvernements pour développer et créer des emplois. Il faut poursuivre les négociations avec les industries minières et forestières et tirer profit du développement du Nord, avec la route 109 qui passe ici», fait-elle valoir.

Lise Kistabish affirme aussi qu'il faut prioriser l'embauche des gens de la communauté au Conseil à compétences égales. Elle entend de plus travailler au redressement des finances.

Cliquez ici pour lire l'article intégral de Martin Guinon - L'Écho/Le Citoyen, 13 septembre 2015